Céramique Kachoube – les traditions transmises depuis dix générations

La poterie est un des artisanats les plus anciens et les plus fortement liés à la terre. Elle a toujours été une activité d’hommes, et il en est toujours ainsi. Les futurs potiers se formaient pendant plusieurs années : ils apprenaient à trouver de l’argile convenable, à maintenir la bonne température pour la cuisson, à comprendre l’influence du feu…

La poterie est un des artisanats les plus anciens et les plus fortement liés à la terre. Elle a toujours été une activité d’hommes, et il en est toujours ainsi. Les futurs potiers se formaient pendant plusieurs années : ils apprenaient à trouver de l’argile convenable, à maintenir la bonne température pour la cuisson, à comprendre l’influence du feu…Peu à peu, la céramique artisanale fut remplacée par de la faïence. C’est justement ce type de céramique que l’on rencontre en Kachoubie.

 

 

Nos produits sont fabriqués dans un de ces établissements familiaux, fondé à Chmielno en 1897. Les traditions céramiques y sont transmises de père en fils depuis dix générations. En parlant de la famille Necel, la docteur Bożena Stelmachowska qui fait des recherches sur l’ancien art populaire kachoube souligne que ” … ils transmettent les traditions de la poterie de père en fils depuis plusieurs générations, c’est-à-dire : leurs propres motifs, leurs formes céramiques et l’attitude envers l’art. Ils ressentent profondément le fait qu’ils sont les seuls potiers kachoubes, ils en seont pleinement conscients, er cela constitue pour eux une grande valeur idéologique “.

Ceramique Kachoube - My Poland (3)

 

 

Céramique Kachoube – traits caractéristiques

Qu’est-ce qui distingue la céramique kachoube? C’est avant tout la diversité des formes et le caractère unique de ses ornements dont les origines datent de plusieurs siècles. Deux couvents, celui des sœurs norbertines de Żukowo et celui des sœurs bernardines de Żarnowiec, ont influencé le style ornemental de la poterie kachoube. On y a retrouvé d’anciennes étoffes sur lesquelles on retrouve les mêmes motifs que sur les coffres, les armoires, les broderies et les poteries kachoubes.

 

Ceramique Kachoube - My Poland (2)

 

Dans l’atelier de la famille Necel, depuis plus de 100 ans, on utilise les sept motifs de base. Le rameau de sureau, appelé aussi un bouquet de sureau, est considéré comme le plus ancien d’entre eux. D’autres motifs, comme la petite et la grande tulipe, sont des motifs que l’on retrouve dans tous les arts décoratifs en Kachoubie: la broderie, la peinture sur verre, ainsi que dans les polychromies sur les équipements. L’écaille de poisson rappelant l’abondance de poissons dans les lacs en Kachoubie et la couronne kachoube jouant le plus souvent le rôle de motifs complémentaires sont aussi assez fréquents. Le dernier motif, la fleur de lys, est le plus complexe et ses origines restent obscures. Bien évidemment, ces motifs de base peuvent être combinés afin d’obtenir les compositions ornant la céramique kachoube.

Passez au magasin avec des produits de la céramique Kachoube